Tout savoir sur le PresbyLasik

Aujourd’hui, les technologies ont largement évolué. Les techniques sont de plus en plus sûres et développées dans le domaine de la santé. Les opérations chirurgicales sont moins invasives et plus efficaces, plus ciblées. C’est le cas, par exemple de la PresbyLasik, une nouvelle technique qui permet d’améliorer la vision.

Le PresbyLasik : kézako ?

Avant d’aborder le PresbyLasik, il serait intéressant de parler de la presbytie. Cette dernière représente la perte d’accommodation de l’œil afin de mettre au point les images vues de près. C’est souvent causé par le vieillissement des yeux et survient dans la quarantaine. Ainsi, la PresbyLasik est une technique de chirurgie réfractive qui permet de réparer certains troubles de la vision. Plus précisément, il s’agit d’une technique au laser excimer qui, d’une manière, resculpte la cornée.

A lire également : Maison de retraite : le critère de choix pour les personnes âgées

 C’est une opération faite généralement sur un œil, sur deux étapes et en recourant à deux lasers. On parle alors de traitement « 100 % laser ». La première intervention sert à créer une fine lenticule de cornée pour rendre l’intervention indolore. La seconde, quant à elle, remodèle la cornée pour corriger la vue.

Les techniques de PresbyLasik

Il faut comprendre que la presbytie est une maladie liée au vieillissement. Il n’existe à ce jour aucun exercice, médicament ou encore goutte pouvant la guérir. Seul le PresbyLasik peut y arriver. Toutefois, l’opération peut s’effectuer de deux façons différentes. Il est possible de réaliser une technique PresbyLasik dite de monovision. Dans ce cas, l’intervention permet de corriger l’œil directeur en vision de loin et l’œil dominé en vision de près. 

A découvrir également : Pourquoi porter des semelles orthopédiques ?

Le second cas représente la technique de la multifocalité. Un Lasik multifocal permet de réparer la cornée de telle sorte que la vision est nette sur n’importe quelle distance. Comme dit plus haut, cela s’adresse avant tout aux patients de 40 à 55 ans dont la vision est réellement gênée par la presbytie. Après l’intervention, le port de lunette n’est plus nécessaire que dans de rares cas.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés